Presse Edition

pub
Recherche

4 Questions à Philippe Paulic, PDG du groupe Ze Pros

4 Questions à Philippe Paulic, PDG du groupe Ze Pros

Presse Edition 12/06/2013

Créé en 2006, le groupe Gratuits Pros, dirigé par Philippe Paulic, PDG, Directeur des publications, publie aujourd’hui 7 titres : ZEPROS sur les marchés de l’auto, du transport, du batiment, de l’energie, de la restauration, du snacking, et de la distribution.


En octobre dernier vous changiez tous vos titres Gratuits Pros pour Ze pros. Quel est le bilan de ce changement?
Philippe Paulic : Il est réellement excellent. Cela nous a déjà permis en interne de n’avoir plus qu’un seul porte drapeau. C’est un effet induit, mais toutes les équipes vont dans le même sens. Le changement de marque s’est accompagné d’un changement de format, de maquette et de qualité d’impression. Les retours sont bons côté lecteurs où notre taux de prise en présentoir a gagné 4 points et passe de 91% à 95%. Les annonceurs ont apprécié la montée en qualité et le modernisme de nos titres. L’innovation est le moteur de notre croissance, Zepros le démontre.


A une certaine époque vous n’étiez pas très favorable à un développement de vos titres sur internet et sur mobiles. Qu’en est-il aujourd’hui?
Philippe Paulic : J’ai toujours été favorable au web. Mais j’ai toujours pensé que si les grandes marques média avaient du mal a y trouver un rentabilité, nous n’étions pas plus malins qu’eux pour le faire.
Aujourd’hui tous nos titres ont un site associé, mis à jour quotidiennement et nous éditons des news letters hebdomadaires. Notre rédaction est bimedia et nos commerciaux proposent des packages papier + web. Internet , qui pour nous est rentable, participe aujourd'hui pour 5% de notre CA et nos sites affichent un trafic de 110.000 VU/mois.


Vous avez récemment publié vos résultats pour le 1er trimestre 2013. Qu’en est-il pour le premier semestre

2013 ?
Philippe Paulic : Le premier semestre se terminera le 30 juin à 23h59. Le marché est tendu, mais nous proposons des solutions intéressantes à nos clients. Contrairement à la presse pro classique, nous offrons un réel ROI. Certains de nos annonceurs qui opèrent sur des marchés en berne enregistrent tout de même des taux de croissances à 2 chiffres et concentrent 90% de leurs investissements chez nous !


Vous aviez l’intention d’étendre vos domaines d’activités soit par création, soit par acquisitions. Où en êtes vous dans ces projets
?
Philippe Paulic : Nous avons racheté le titre Snack and food en février 2013. Dès le mois de mars il devenait Zepros Snack and Food. Les premiers résultats sont bons et l’intégration s'est faite d'une manière remarquable. Pour une première, c’est un succès qui en appelle d’autres…