Presse Edition

pub
Recherche

Questions à Lionel Cruzille co-fondateur des Éditions L’Alchimiste

Questions à Lionel Cruzille co-fondateur des Éditions L’Alchimiste

Presse Édition 12/12/2018
Vous venez de lancer votre maison d’édition L’Alchimiste, quelle est votre ligne éditoriale?
Lionel Cruzille : Nous publions des ouvrages qui font le pont entre l’imaginaire et l’humain, la connaissance de soi et ce qui fait vibrer le cœur des Hommes : fantastique, la fantasy, la science-fiction, les récits initiatiques (fictifs ou autobiographiques), les essais de développement personnel ou de spiritualité laïque. Nous souhaitons que nos livres aient cette corde vibrante qui amène le lecteur-trice à s’interroger, sur soi ou sur le monde, à avancer sur son chemin de croissance intérieure.

Vous êtes vous-même auteur publié, comment se fait-il que vous ayez pris la décision de passer de l’autre côté du miroir?
Lionel Cruzille : C’est un ensemble de choses, cela s’est fait avec le temps. Tout d’abord, j’ai été édité par quatre maisons d’édition différentes depuis 2011. J’ai aussi fait un tour du côté de l’autoédition en 2007 puis en 2014-2015. Cela faisait longtemps que je pensais à me lancer, mais les choses n’étaient pas encore mûres. Puis certains événements m’ont fait réfléchir sur le statut d’auteur, sur la façon dont fonctionne l’édition aujourd’hui (et au vu de certains mouvements d’auteurs, je suis loin d’être le seul). Ce qui nous a poussés à fonder les éditions L’Alchimiste, ce sont d’abord certaines visions de l’édition avec lesquelles je n’étais pas en accord en tant qu’auteur mais c’est aussi la volonté une ligne éditoriale qui nous corresponde. En fait, nous voulions avoir une certaine cohérence d’ensemble.
Lorsque j’ai contacté Étienne Ramond et Marie Noël, j’avais ces idées en tête qui prenaient forme depuis plusieurs mois déjà. Ces idées sont les suivantes : pas de stock donc pas de retour d’invendus de livres et donc pas de «provisions sur retour» prélevées à l’auteur ; un pourcentage correct de droits d’auteur ; une vision plus écologique du livre grâce à l’impression à la demande. Et aussi, bien évidemment, proposer des livres qui sortent du lot, des livres qui font vibrer mais réfléchir en même temps sur plein de thèmes différents. D’où notre leitmotiv : «l’imaginaire comme questionnement du réel», bien qu’on publie également des essais de développement personnel et spiritualité laïque. Pour moi, ce sont toutes les facettes d’un seul mouvement.

Quel modèle économique avez-vous choisi pour les Éditions L’Alchimiste?
Lionel Cruzille : Je nous vois comme des artisans, un peu artistes aussi. Je suis auteur, j’ai longtemps fait de la musique, Étienne et Marie ont aussi leur touche artistique. Nous préférons publier peu mais publier mieux et ce qui nous plaît vraiment. Nous avons choisi une voie qui nous convient avec la POD (impression à la demande) accompagnée par une distribution par Hachette, nous permettant d’être à peu près partout et une distribution/diffusion avec Immatériel pour le numérique ; tout cela en étant le moins attaché possible par d’énormes cautions bancaires et des frais d’imprimeurs et de stockage délirants. Nous ne voulions pas d’un tel système. Nous avons choisi des prix accessibles sur nos livres numériques pour le grand public et nos livres papier sont imprimés en France (il n’est pas rare de voir des livres imprimés en Chine, aux USA, etc.). Nous essayons d’être cohérents et de limiter notre impact sur l’environnement tout en proposant des livres qui nous touchent en espérant qu’ils feront vibrer le public en retour. Notre fonctionnement global est un pari. Nous verrons ce que l’avenir nous réserve. Nous avançons pas à pas.

Quels objectifs vous êtes-vous fixés d’ici un an?
Lionel Cruzille : Nous souhaitons faire au moins un gros salon par an et nous avons déjà notre place au Salon Fantastique de Paris en novembre 2019. Côté livre, nous visons 1 à 2 titres en parution par mois.

Combien de titres avez-vous au catalogue? Pourriez-vous nous donner quelques titres de livres déjà publiés et les segments thématiques choisis par votre maison d’édition?
Lionel Cruzille : Pour le moment nous avons 10 titres publiés et 2 à paraître, dans les genres suivants : fantastique, fantasy, SF et spiritualité. On peut y trouver des histoires de sorciers («Sorciers»), des dystopies («Cartographie du Désastre» ou «2048») ou encore un roman feel-good inspirant sur une jeune femme contrainte d’arrêter de râler sur 28 jours consécutifs pour lever une malédiction qui plane sur elle («Arrête, Margaret!»)!

 

Lionel Cruzille co-fondateur des Editions L’Alchimiste a plusieurs casquettes et a, à 42 ans, déjà plusieurs vies en une : chanteur et musicien durant 10 ans, il a eu la chance de faire la première partie du groupe Tryo avec son groupe en 2000. En parallèle, il a exercé comme aide-soignant dans deux grands centres d’Urgences d’hôpitaux parisiens. Puis, il a changé de vie. Sa rencontre avec Arnaud Desjardins a été la source d’un profond changement pour lui en 2005. Il s’est formé à la méditation, au shiatsu et au Qi gong qu’il enseigne aujourd’hui. Mais, surtout, il est auteur depuis plus de 10 ans. C’est avec joie qu’il met ses connaissances au service des éditions l’Alchimiste qu’il fonde en 2018 avec ses collaborateurs.


Newsletter

Recevez gratuitement
tous les 15 jours la newsletter
de Presse-Édition

Votre adresse email :



Prestataires