Presse Edition

pub
Recherche

Edito :The Economist : des ministres du gouvernement français allument la mèche....
Où comment les hautes instances de l’Etat ont fait la promotion de l’hebdomadaire économique britannique ?
par Daniel Dussausaye

Edito :The Economist : des ministres du gouvernement français allument la mèche....<br> Où comment les hautes instances de l’Etat ont fait la promotion de l’hebdomadaire économique britannique ?<br>par Daniel Dussausaye

Presse Edition /11/2012

Shocking Jean-Marc Ayrault, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg par la une de l’hebdomdaire économique britannique The Economist qui titre «La France, une bombe à retardement au cœur de l’Europe?».

Le photomontage du dernier numéro de l’hebdomadaire sorti le 16 novembre dernier a provoqué un ras de marais de protestations au sein du gouvernement. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault dénonçait sur iTélé «l'outrance de l’hebdomadaire pour vendre du papier», tandis que Pierre Moscovici, dans une interview accordée au Financial Times, assurait que «la France n'est pas l'homme malade de l'Europe». Quand à Arnaud Montebourg, il considère que «The Economist est le Charlie Hebdo de la City».

En fait côté éditeur, tout a bien été orchestré et organisé. Pour provoquer le buzz, le service communication de l’éditeur avait envoyé le 15 novembre dernier à toutes les rédactions de la presse française et aux journalistes média, un communiqué de presse, en français, le tout accompagné du visuel de la une en question.

Fidèle à sa tradition anti-hexagonale primaire, la direction de la rédaction de l’hebdomadaire a bien réussi son coup : provoquer le gouvernement français qui s’est épanché dans les gazettes et grâce à la participation active et involontaire de la plupart des médias français et étrangers, se faire un coup de pub gigantesque, sans débourser un penny.