Presse Edition

pub
Recherche

Entretien avec Nathalie Ayache,
Présidente Directrice Générale du groupe Alain Ayache

Entretien avec Nathalie Ayache,<br>Présidente Directrice Générale du groupe Alain Ayache

Presse Edition 07/04/2010
Vous avez fêté le 26 mars dernier le 20e anniversaire de Réponse à Tout ! créé par votre époux Alain Ayache en 1990. Comment a évolué le magazine ces 20 dernières années ?
Nathalie Ayache : C’est un magazine que nous avons conçu, mon mari Alain Ayache et moi, sur la table de la cuisine. C’était la méthode Ayache. II a, si j’ose m’exprimer ainsi, « accouché du titre ». Le temps de gestation a été relativement long. Une fois le titre posé, le contenu du magazine s’est imposé d’une manière parfaitement naturelle. Il a suffi de tirer le fil en suivant la base-line qu’il avait trouvé : « le magazine qui enrichit la vie ». D’ailleurs, en travaillant sur la nouvelle formule qui vient de paraître, nous nous avons constatés, qu’elle n’avait pas pris une seule ride. Nous l’avons donc conservée.


Pour fêter l’événement vous lancez une nouvelle formule du magazine ? Qu’est-ce qui changé dans ce nouveau

Réponse à Tout ! ?

Nathalie Ayache : Ce qui la caractérise c’est qu’elle ne sera pas tellement différente de l’ancienne ! Nous avons observé que les fondamentaux du magazine, tels qu’ils avaient été imaginés à l’époque par mon mari étaient précisément les mêmes qu’aujourd’hui, c’est à dire , proximité avec le lecteur, lui donner de bons tuyaux, anticiper ses besoins, s’efforcer d’y répondre, que ce soit, en matière de consommation ou de curiosité. Je me souviens que cela amusait beaucoup mon mari de demander aux gens, alors que nous étions en train de travailler sur la conception de Réponse à Tout ! « Savez-vous combien il y a de litres dans un baril de pétrole ? » Personne n’était capable de répondre à sa question. Et il disait « c’est pour cette raison que j’ai créé Réponse à Tout ! ».


A l’ère de l’abondance de l’information, notamment sur internet, le lecteur est-il toujours aussi assoiffé de connaissance ?

Nathalie Ayache : Même si la plupart de nos lecteurs connaît aujourd’hui la contenance d’un baril de pétrole, ce type de questions intéresse toujours. Il y a 20 ans, Réponse à Tout ! a été un succès de presse incroyable, parce que nous étions dans une époque de grande ouverture. Bien avant l’ère de l’internet. La presse et la télévision répondaient au besoin d’informations.


Que demandent-ils aujourd’hui ?

Nathalie Ayache : Les lecteurs sont beaucoup plus informés. Cependant, ils ont besoin d’une information fiable. Nous avons vu, à travers des études auprès de notre lectorat, une certaine méfiance vis à vis des données publiées sur le web. L’une de nos promesses éditoriales consiste à vérifier tous les éléments que nous publions dans le magazine! De plus, dans cette période économique si difficile que nous traversons, Réponse à Tout ! revendique plus que jamais son statut de magazine anticrise.


Qu’avez-vous amélioré dans le magazine ?
Nathalie Ayache : Nous avons revisité la maquette de Réponse à Tout ! Après 20 ans, elle avait besoin d’un lifting. Nous l’avons mieux structurée. En 1990, l’idée était d’être un magazine dans lequel on picorait. Nous avons gardé ce principe mais avec un découpage plus lisible et des sujets mieux hiérarchisées.


Quel est le modèle économique de Réponse à Tout ?
Nathalie Ayache : Lorsque nous avons lancé Réponse à Tout ! mon mari ne voulait pas que le magazine dépende de la publicité. En 2010, notre politique commerciale a évolué. Par exemple, l’un de nos objectifs est de nouer, de façon créative, une proximité avec les annonceurs en concevant avec eux des campagnes, des interventions qui servent leurs intérêts autant que ceux des lecteurs.


Et les nouvelles technologies ?
Nathalie Ayache : Après avoir « Accouché de cette nouvelle formule de Réponse à Tout ! » nous travaillons parallèlement au développement de notre site www.reponseatout.com pour qu’il soit en adéquation et en complémentarité avec le magazine. Cela passe par un rhabillage du site et une plus grande interactivité avec les lecteurs et/ou les internautes. Nous sommes en train de nouer un partenariat avec France Télévisions Publicité, notre régie sur le Web. Le site connaît un développement de plus en plus important d’une communauté d’internautes qui s’échangent des tuyaux, des bons plans, des conseils.


Cela pourrait devenir un jour une émission de télévision ?

Nathalie Ayache : Effectivement. Nous réfléchissons aussi à une « déclinaison » télévisuelle.


Comment monétisez-vous l’audience du site ?
Nathalie Ayache : Par la vente d’espaces publicitaires. Nous ne faisons pas fortune ! Mais cela apporte une grande visibilité au magazine. Le Print sert le Web, et le Web sert le Print. Mais notre modèle économique repose essentiellement sur la diffusion du magazine en kiosque et par abonnements. Réponse à Tout ! est une vraie marque.


Comment allez-vous fêter les 20 ans de Réponse à Tout !
Nathalie Ayache : Nous n’organiserons ni festivités, ni soirées. Nous avons préparé une campagne de communication qui s’étalera sur plusieurs mois, entre la sortie du nouveau Réponse à Tout ! le 26 mars dernier et fin 2010. Une campagne multimédia assez classique, d’un montant de 2 millions d’euros env. : annonces presse, affichage, kiosques, radio, et présence sur certains sites internet.


Chiffres de Réponse à Tout !

Diffusion payée : 128 188 ex. (DSH 2009)
Audience : 1 368 000 lecteurs (dernière vague AEPM 2008/2009)