Presse Edition

pub
Recherche

Entretien avec Patrice Angot, Directeur général,
Marketing Commercial de SeniorPlanet SA

Entretien avec Patrice Angot, Directeur général,<br>Marketing Commercial de SeniorPlanet SA

Presse Edition 16/03/2011

Comment est né senior planet ?
Patrice Angot : En 2000, sur un concept très simple : un nouveau media pour les nouveaux quinquas qui allaient se mettre au web.sur
Nous avons eu tort d’avoir raison trop tôt et les débuts ont été difficiles. A titre anecdotique, lorsque Anne-Sophie Pastel a lancé aufeminin.com, en 1999, on lui disait « vous savez, on doute que les femmes puissent aller sur le net »… Dans cet univers de l’internet, plutôt réservé aux jeunes étudiants américains, lorsque l’on affirmait « on y croit beaucoup parce que, les gens à 50 ans sont plus près de leurs enfants et ils vont se retrouver sur le web » c’était difficile de convaincre ses interlocuteurs.


Comment et pourquoi vous êtes-vous lancé dans cette aventure ?
Patrice Angot : J’étais un homme de media et je sortais de différentes expériences dans différents groupes de presse pendant 20 ans et je croyais très fort à L’Internet. Je me suis notamment occupé du magazine Notre Temps pendant 5 ans et je me suis battu en interne, pour lancer notretemps.com. En 2000, j’ai rejoint l’équipe fondatrice de seniorplanet, un site dédié aux 50/64 ans. Une population qui était moins équipée que la moyenne à l’époque mais qui disposait d’un fort potentiel.


Pourquoi SeniorPlanet s’est transformé en Planet ?

Patrice Angot : Historiquement le site s’appelait seniorplanet.fr.
En 2000, lorsque nous avons démarré, le terme senior était un mot moderne pour désigner les gens qui avaient 50 ans. 10 ans après ce n’est plus le cas. Les quinquas ne se reconnaissent plus dans ce terme, surtout les femmes. En 2008, nous avons racheté les droits d’utilisation de la marque Planet et de l’URL Planet.fr, pour faire disparaître le nom senior. Nous avons donc gommé ce mot dissuasif qui n’apparaît plus sur le site. Planet.fr est un site d’informations sans marqueur extérieur de l’âge.


Quels est le positionnement de Planet.fr
Patrice Angot : Planet.fr est avant tout un site d’infos qui s’adresse à la génération du babyboom, ceux qui, aujourd’hui traversent une étape de vie, entre le moment où les enfants quittent le foyer et la retraite. Ce sont des actifs, grands consommateurs de produits et de services quel que soit le secteur, et comme notre modèle économique repose sur la publicité, ce sont toutes ces aspérités dans cette étape de vie qui font que : on va changer de voiture, réfléchir à l’acquisition d’une résidence secondaire, voyager un peu plus, se pencher sur les problèmes de défiscalisation parce que les enfants sont partis et qu’on va payer plus d’impôts….Il existe donc une très grande légitimité pour les annonceurs à communiquer sur cette génération qui présente de réels potentiels . En plus, ils aident leurs enfants et prennent en charge leurs parents. Il sont donc au cœur de l’épargne et de la consommation pour eux-mêmes et pour les autres, C’est à toute cette période de vie charnière, que nous essayons de répondre le mieux possible, avant tout d’un point de vue éditorial, grâce à une équipe de journalistes intégrés, disposant de cartes de presse.


Vous revendiquez aujourd’hui une audience de plus de 2,5 millions de visiteurs uniques et de 3 millions de visites !

Patrice Angot : Nous avons une fréquentation record pour un site éditorial de l’ordre de 10 pages vues par visite et un temps de connection qui est supérieur à la moyenne, 9 minutes par visite.


Qui sont vos concurrents ?

Patrice Angot : Au regard de la cible et des contenus proposés, notre univers de concurrence est désormais celui des sites de la catégorie News , cela va des sites des titres de presse en ligne : PQ ou Presse Magazine ( de l’Express au Figaro ), aux sites des Radios ou TV’s (d’Europe 1 à France 2) en passant bien sur par les « pure players »(de l’Internaute à Rue 89)... avec des audiences de même nature, ce sont des titres emblématiques de la génération des quinquas. Orange, le plus mature des Fournisseurs d’accès Internet s’adresse également à cette cible, même si son audience de portail est beaucoup plus importante et son approche moins éditoriale.


Pourquoi êtes-vous contrôlé OJD ?

Patrice Angot : Très clairement nous avons toujours voulu nous positionner comme média à part entière dans le monde de l’Internet comme pour la presse, qui est mon univers de référence et l’OJD est une référence incontournable pour la profession. Cela nous permet de participer à tous les travaux de l’OJD et d’être en relation avec les acteurs reconnus du monde des médias.
Nous sommes également membres du SPIIL, le jeune syndicat des editeurs en ligne comme Mediapart, Slate, Rue89 ….


Etes vous profitable ?

Patrice Angot : Nous avons été profitables jusqu’en 2008. En 2008, arrive la crise, qui a déstabilisé un grand nombre de médias. Nous avons clairement souffert en 2009. Nous finissons l’année en quasi équilibre et pour 2011, nous sommes plutôt confiants et visons une croissance organique de chiffre d’affaires de l’ordre de 30%, reposant sur les acquis de 2010.


Qui sont vos actionnaires ?

Patrice Angot : Nous sommes côtés sur le marché libre. Nous nous sommes introduits en bourse en 2005, pour des raisons de crédibilité avant tout. Il est important d’être reconnu par le monde financier surtout lorsqu’on travaille avec des grandes marques. Mais la majorité du capital est détenu par les fondateurs.


Peut-on vivre en étant un pure player ?
Patrice Angot : Le modèle économique du web a permis de faire émerger les sites gratuits avec une réelle qualité de contenu. Si la question est : peut-on bien vivre en étant pure player comme nous, la réponse est oui. Nous l’avons prouvé depuis 11 ans et sommes confiants dans l’avenir avec un modèle reposant très majoritairement sur la publicité.



Seniorplanet SA


Marché libre d'Euronext Paris
mnémonique : MLSEN
Code ISIN : FR 0010211037
CA 2010 : 2 732
CA 2011 : 2 853
Effectifs : 30 collaborateur
Chiffres clé : 2,5 M de visiteurs uniques et 3 Millions de visites


Direction générale
• Thierry Casseville Président du directoire
• Patrice Angot : Directeur général marketing et commercial
• Rédacteurs en chef : Sophie Raynaud - Benoit Campagne
• Régie : Patrice Angot