Presse Edition

pub
Recherche

Entretien avec Valérie Camy,
Directeur exécutif de Mondadori France Publicité

Entretien avec Valérie Camy,<br>Directeur exécutif de Mondadori France Publicité

Presse Edition 16/11/2011

Quel est le statut de Mondadori France Publicité ?
Valérie Camy : Nous sommes une business unit. Dans le groupe Mondadori France, tous les services sont organisés de façon matricielle : la régie publicitaire, la production, la diffusion… Ainsi cela permet de piloter l’ensemble des recettes et dépenses afférent à la Publicité dans le Groupe, bien sûr vis à vis de l’actionnaire mais également vis à vis de notre partenaire sur les media automobile, Axel Springer.

Quel est le modèle d’organisation de la régie ?
Valérie Camy : C’est à la fois une organisation horizontale et verticale, 140 personnes travaillent au sein de la régie. 3 services 100% transversaux : Une même direction regroupe l’ensemble des services d’aide à la vente (marketing-communication, ADV, planning, systèmes d’information, technique) & deux services commerciaux : avec les structures Grands Comptes & Cross media – opérations spéciales 4 services structurés avec une logique à la fois verticale (vente par cible & segments) et transversale (pilotage commercial par Grands Comptes Régie & Comptes clefs pôles(s)).

Quels sont ces cibles et ces segments de marché ?
Valéry Camy : 4 pôles : Un pôle Star / homme Loisirs- Nature- Auto ; un pôle Femme Grand Public, un Pôle Femme Haut de Gamme / Homme Science, enfin un pôle PA / marchés captifs. Tout cela au service de 28 marques media*, pour lesquelles nous commercialisons le print et tout le cross média. Pour des raisons de taille critique, le display et le mobile sont pour le moment adossés à des régies extérieures. Pour ce qui concerne le développement du digital, nous privilégions tout autant une logique de rentabilité que de chiffre d’affaires, en valorisant la qualité et donc le coût contact digital de nos marques.

Vous parlez de titres ou de marques, de print ou de digital ?

Valéry Camy : Je parle de marques media, de marques media magazines. Chez Mondadori, notre principal actif, ce sont nos marques. Nous considérons que le lieu où se construit l’autorité, la capital de la marque, c’est le print et ce aussi bien pour des marques françaises qu’internationale, comme Grazia ou Auto plus. C’est là où se crée la relation d’addiction, de fidélisation, de segmentation. Là où elle trouve son territoire, où elle crée sa réputation, son ADN. Forte de cette légitimité, la marque peut envisager de s’exprimer sous des formes digitales, web, iPad ou mobile : des medias complémentaires par leur usage et contenus. Aucune systématique, chaque marque selon son ADN évalue ses déclinaisons, mais un même principe : des contenus originaux et fidèles aux valeurs de la marque. Ainsi, une marque comme Grazia a eu dès son lancement une légitimité évidente à s’exprimer en multicanal.

Comment se porte la presse magazine ?

Valéry Camy : En France, nous sommes privilégiés par rapport à d’autres marchés en Europe car globalement, la presse continue de peser lourd en termes d’investissements publicitaires. Nous constatons une progression au profit des groupes qui ont su travailler leur offre, en créant de l’innovation, aussi bien sur les marques existantes avec des formules renforcées ou des déclinaisons de marques qu’en lançant de nouveaux concepts. Les annonceurs semblent vouloir favoriser les groupes de presse magazine qui intègrent un marketing éditorial fort, qui s’interroge sans cesse sur la satisfaction du lecteur et le potentiel de séduction de nouveaux contacts pour une marque. La presse magazine garde sa fonction d’origine, unique : travailler sur la segmentation, créer des territoires d’appartenance, des contextes de marque fondés sur l’expertise, le partage d’expériences et de valeurs, la prescription de consommations encore faut- il vivifier ce capital , renforcer cette fonction. Ce n’est pas par hasard en 5 ans, Biba connaît une croissance de diffusion de + 79%. Cela signifie que nous «régénérons» la marque en permanence. Que nous nous interrogeons sur cette génération de femmes et que nous essayons de comprendre et répondre à ses exigences.

On parle de plus en plus de Pression sur les prix des espaces publicitaires ?

Valéry Camy : Oui elle existe. La culture du marché évolue : nous sommes aujourd’hui dans une logique qui privilégie souvent le court terme, qui voudrait qu’on développe des comportements purement tactiques donc, en terme de prix, des comportements opportunistes. Mais comme l’ensemble des médias, la presse magazine a des charges fixes, et nous ne pouvons en aucun cas subir une dérive des prix, alors posons le débat au bon endroit, pour bien calibrer le prix : ce qui importe c’est la qualité du contact, de son environnement, son efficacité.

Quelle solution préconisez-vous pour y remédier ?

Valéry Camy : Face à cette pression sur les prix, nous répondons qualité du service Régie et qualité du portefeuille, des performances media et des preuves. Nous essayons d’offrir aux annonceurs plus que les meilleurs prix, les meilleurs retours sur investissements. Nous ne sommes pas un mass média, mais un média qui permet aux annonceurs de faire de la segmentation. Notre force, c’est d’être un média « constructeur », qui produit de la valeur et qui peut travailler à des rythmes extrêmement différents, à court, moyen ou long terme. A nous de prouver notre efficacité tant en amont qu’en aval : le coût contact « juste »se fonde sur la qualité de la relation qui est construite entre une marque magazine et son lectorat.

Votre Régie est très active en termes d’études, d’offres commerciales innovantes !

Valérie Camy : Face aux exigences du marché, à nous d’apporter plus d’argumentation, de fonder nos démarches de vente, d’apporter des preuves. Nous devons évidemment pour vendre nos espaces publicitaires, réactiver et stimuler le désir des acheteurs. Nous devons justifier, en amont le choix du média et à au sein du média, le choix de tel ou tel segment ou territoire de marque.C’est à dire développer des outils de preuve sur la qualité de segmentation de nos marques media, leur effet de caution et leur efficacité sur la construction des marques annonceurs et bien sûr, leur effet de levier sur les ventes. Prouver quels sont, à court ou à moyen terme, les bénéfices concrets qu’en retire l’annonceur.

Quelle est la valeur ajoutée de la régie ?

Valéry Camy : La régie apporte aux agences et aux annonceurs des gains de productivité et de garantie de qualité importants. Une démarche de dématérialisation des flux, avec notamment les e-justificatifs et la mise en œuvre de l’EDI. La régie offre aussi depuis un an un service supplémentaire avec la création du service planning, véritable interface pour la réservation d’espace, optimisant la réactivité et la fluidité dans les échanges. Grâce à cette modernisation des flux, vous n’avez plus dans les agences et chez les annonceurs des collaborateurs qui perdent du temps à gérer sur la partie financière. Mondadori France Publicité a également lancé la première plateforme d’achat en ligne ouverte deux fois par an, les exclus libres, des offres d’emplacements exceptionnels, à des tarifs attractifs. Toute cette relation de qualité sur le suivi et l’accompagnement de la vente, constitue un réél atout concurrentiel pour la Régie.


Diplômée de Sciences Po Paris, Valérie Camy travaille depuis 15 dans l’univers des médias. Elle était précédemment Directrice générale Presse& Cross media Lagardère Publicité.


Groupe Mondadori France

(3e éditeur de presse magazine payante / 2e regie en pdm volume)
CA 2010 (brut KANTAR) : 331.8 M€
PDG France : Ernesto Mauri

*Titres représentés par la régie :
Auto plus, l’Ami des Jardins, L’Auto-Journal, Biba, L’Auto-Journal Evasion & 4×4, Closer, Diapason, Grand Gibier, Grazia, Le Chasseur Français, Le Film Français, Modes&Travaux, Nous Deux, http://www.mondadoripub.fr/support/pleine-vie/ Pleine Vie, Réponses Photo, La Revue Nationale de la Chasse, Science&Vie, Guerres&Histoire, les Cahiers de Science&Vie, Science&Vie Junior, Science&Vie Découvertes, Sport Auto, Télé Poche, Télé Star, Télé Star Cuisine, Télé Star Jeux ,Top Sante, Veillées des Chaumières.