Presse Edition

pub
Recherche

Sénateur Philippe Marini, le Serial taxeur ! par Daniel Dussausaye, Directeur de la rédaction

Sénateur Philippe Marini, le Serial taxeur ! par Daniel Dussausaye, Directeur de la rédaction

Souvenez-vous, en 2007 déjà, Philippe Marini rapporteur général (UMP) de la commission des Finances du Sénat avait défrayé la chronique dans les milieux de la communication et des arts et industries avec son projet de loi visant à étendre à tous les catalogues de vente par correspondance, à l’ensemble des mailings adressés, ainsi qu’aux magazines de marque et aux journaux d’entreprises, un dispositif qui ne visait jusqu’alors que les imprimés non sollicités. Amendement adopté en avril 2008 par le Sénat. Une mesure qui a frappé de plein fouet les entreprises des secteurs concernés, fortement touchées par la crise économique de 2009.
Aujourd’hui, c’est aux achats de publicité sur internet que s’en prend Philippe Marini qui a déposé et défendu un amendement pour la loi de finances 2011, adopté par le Sénat le 23 novembre dernier. La taxe de

1% sur l’achat de publicité en ligne, dite taxe Google devrait donc être appliquée à partir du 1er janvier 2011.
Philippe Marini qui justifie son projet « par un souci d’équité entre les différents supports de publicité » n’a peut-être pas pris conscience que la loi dont il est le géniteur ne peut qu’aggraver les difficultés que rencontrent toutes les familles de presse qui tentent de se faire une place sur les nouveaux médias face à la concurrence impitoyable des moteurs de recherche et autres réseaux sociaux, pour la plupart américains.
Reste à savoir à quelle sauce fiscale le Sénateur Philippe Marini, qui ne semble pas porter la publicité dans son cœur, va encore taxer les annonceurs, les publicitaires et les médias et quelle nouvelle idée fiscale sortira de son chapeau en 2011 ?