Presse Edition

pub
Recherche

Questions à Muriel Pactat,, Editeur Le Cygne d’O Editions

Questions à Muriel Pactat,, Editeur Le Cygne d’O Editions
Presse Edition 09/12/2020
En 2017, vous succédez à votre mère à la tête de Le Cygne d’O Éditions? Pourquoi avez-vous accepté cette succession?
Muriel Pactat : Poursuivre l'oeuvre de ma mère m'est apparu comme une évidence. Nous portons depuis mon enfance ce don pour l'écriture, - elle a même été mon professeure de français au collège pendant deux années -. Nous possédons une façon très identique d'envisager l'édition, portées l'une et l'autre par la volonté d'offrir des ouvrages qui donnent du sens à nos vie dans une époque troublée. Aussi associer nos talents et notre passion a-t-elle coulé de source de manière à garder ce lien génétique. Je n'imaginais pas voir s'arrêter la diffusion de ses ouvrages tant attendus par un lectorat fidèle depuis plus de quarante-cinq ans. L'aventure continue, même si les moyens modernes nous obligent à nous adapter continuellement (réseaux sociaux, presses, développement numérique, etc...)  

Quels types d’ouvrages publie Le Cygne d'O Editions?

Muriel Pactat : Notre ligne éditoriale est composée de deux types d'ouvrages. Du Roman à la quête initiatique et identitaire s'oriente à la fois vers des sujets mystérieux, ésotériques, initiatiques qui font le lien entre les différentes civilisations, entre autres mais également vers l'étude de la psychologie, et plus particulièrement la mise en lumière de la psychogénéalogie. Nous ne sommes pas isolés en venant au monde, nous appartenons aussi bien à une société, à une famille ou à un courant de pensées qui dirigent nos pas vers des choix bien souvent inconscients. Des valeurs sont véhiculées, nous prédisposant à définir nos modes de vie. Nos livres accompagnent nos lecteurs à suivre ces voies.

Début novembre 2020 vous envoyez à la presse un communiqué intitulé «Littérature : cette maison d'auteures résiste à la crise et continue de se développer». Un plaidoyer pour les petites maisons d’édition?
Muriel Pactat : Il est vrai que nos petites structures sont souvent laissées pour compte au profit des maisons d'éditions plus médiatisées. Toutefois ma logique consistait surtout à montrer que, bien qu'à taille humaine, le Cygne d'O Éditions gagne du terrain et fidélise aussi bien son lectorat que les librairies qui lui portent crédit, appréciant la qualité des ouvrages ainsi que la réactivité de la direction.

Reconfinement fin octobre dernier? Quels moyens avez-vous mis en place pour continuer vos activités?
Muriel Pactat : Notre métier peut survivre un temps grâce au télétravail. Notre assistante d'éditions prend en ce moment de nombreux contacts avec des influenceurs touchés par nos sujets d'actualités. Notre cible semble toujours en quête de nouveaux sujets qui sortent des sentiers battus et interpellent les gens en profondeur. C'est l'un de nos points forts. À l'approche des fêtes de Noël nous aurons finalisé le catalogue 2021. Il met les nouveautés du premier semestre sur le devant de la scène, de façon à favoriser les commandes des libraires à l'issue du confinement.

Comment envisagez-vous le futur de Le Cygne d’O Editions?

Muriel Pactat : Si nous avons la chance de sortir indemnes de cette période instable, nous envisageons de parfaire nos outils, comme la création d'une chaîne YouTube qui présentera certains des thèmes de nos livres régulièrement. Également, nous avons le souhait d'organiser des journées autour de jeux rassemblant plusieurs auteurs autour d'un fil conducteur. Enfin si les temps s'y prêtent commencer à ouvrir la maison d'éditions à de nouveaux auteurs qui viendraient enrichir notre ligne éditoriale dans des domaines encore non investis...