Presse Edition

pub
Recherche

Thierry Clermont, lauréat du Prix Hennessy du Journalisme Littéraire


Presse Edition 29/03/2018
Thierry Clermont, le lauréat du Prix Hennessy du Journalisme Littéraire 2018 rejoint la liste des brillants journalistes que ce prix, unique en son genre, a distingué au cours de ces dernières années : Christine Rousseau, Philippe Lançon, Sabine Audrerie, Philippe Delaroche, Olivia de Lamberterie, Grégoire Leménager, Elisabeth Philippe, David Caviglioli.

Le Prix Hennessy du Journalisme Littéraire 2018 lui a été remis dans la salle de lecture de la Bibliothèque Mazarine, par Bruno Corty, Président du Jury, Cécile François, Directrice de la Communication institutionnelle de Jas Hennessy & Co et Olivia de Lamberterie qui représentait la comédienne Elsa Zylberstein,  Présidente d’honneur, grande lectrice de littérature et de presse, retenue par un tournage.
Pour cette édition, de très nombreuses candidatures avaient été reçues émanant de la presse nationale, régionale mais aussi de journalistes et supports francophones.  De la part tant de journalistes en poste que de pigistes. Diversité qui se retrouve également dans les dossiers présentés constitués de critiques de livres, d’enquêtes, de reportages et de portraits d’auteurs.

Les finalistes 2018 :
- Florence Bouchy, Le Monde des Livres
- Thierry Clermont, Le Figaro Littéraire
- Clémentine Goldszal, Elle, M.le magazine, Vanity Fair
- Marine Landrot, Télérama
- Valérie Marin La Meslée, Le Point

Le Jury du Prix est composé de : Bruno Corty, Sabine Audrerie, Alexandre Fillon, Fabrice Gaignault, Yves Harté, Maurice Hennessy, Olivia de Lamberterie, Jean-Claude Lamy, Grégoire Leménager, Elisabeth Philippe, Colombe Schneck.

Le Prix est doté de 7000 euros.

Le rendez-vous de la presse littéraire et de l’édition

Chaque année, la remise du Prix constitue un événement qui réunit la presse littéraire et l’édition. C’est aussi un rendez-vous que de nombreuses personnalités de la culture et de nombreux écrivains ne manquent pas. Un moment pour célébrer la littérature et ces journalistes «  qui parviennent à nous donner envie, à ouvrir une fenêtre sur un ailleurs qui nous révèle d’autres mondes » a précisé Olivia de Lamberterie en reprenant les mots d’Elsa Zylberstein qui avait si bien  expliqué, lors de la délibération, comment les livres l’ont accompagnée, faite grandir et ont nourri son imaginaire et parfois ses rôles.
Bruno Corty a tenu à rappeler, à répéter même « et ce n’est pas inutile dit-il ! » que « le journalisme littéraire est une affaire d’enthousiasme, de passion » avant que ne soit dévoilé le lauréat 2018 : Thierry Clermont du Figaro Littéraire.

Visiblement touché par cette distinction, Thierry Clermont, a parlé de son parcours, de ce métier : « un des plus beaux au monde » et de ce qui lie le journaliste littéraire au lecteur « cet anonyme essentiel ». Dans un contexte difficile « le journalisme littéraire est en voie de paupérisation », il a salué le Figaro Littéraire auquel il collabore depuis dix ans et son équipe de direction éditoriale. La liberté et l’indépendance qui sont les siennes au sein de cette rédaction pour travailler « loin de tout panurgisme » avec « cette précieuse opportunité de découvrir, ou plutôt de débusquer de jeunes talents, et également de remettre en lumière un auteur disparu et oublié… ».
En ayant en mémoire, la longue et prestigieuse histoire qui est celle du Figaro dans les lettres françaises avec les grandes signatures de Proust à Patrick Grainville, en passant par Guy Dupré, François Mauriac, Colette, Sartre ou encore Aragon. « Le journalisme littéraire est fait de rencontres de papier et de chair » a-t-il conclu en rappelant celles qui l’ont marqué, en particulier avec Leonardo Padura à La Havane et avec le brillant Mario Vargas Llosa.


Newsletter

Recevez gratuitement
tous les 15 jours la newsletter
de Presse-Édition

Votre adresse email :



pub Prestataires